DSKcé

Publié le par désirs d'avenir à Pontault-Combault

A peine pressenti pour le FMI, DSK met son courant au bord de l'explosion. Le député du Val-d'Oise a réuni son état-major le 11juillet à l'Assemblée nationale pour l'inviter au silence : « La moindre de vos déclarations me portera préjudice. » Puis la réunion a tourné vinaigre. Jean-Christophe Cambadélis, bras droit de DSK, cherchant à s'imposer naturellement comme son héritier. Un rôJe que lui conteste la première secrétaire fédérale du Val-de-Marne, Michèle Sabban, celui de Seine-et-Marne, Emeric Bréhier, la sénatrice Nicole Bricq et le conseiller régional Jean-Paul Planchou. Quant à Pierre Moscovici, il a décidé de« prendre du champ ». Autrement dit, d'aller voir ailleurs. Ce qu'ont déjà fait des cadres du PS, réputés proches de DSK, partis flirter du côté d'Eric Besson, le transfuge socialiste rallié à Sarkozy, C'est le cas de l'ex-attachée parlementaire de DSK, Nathalie Bensaïd. Ou encore de Gilbert Cette, économiste de la Banque de France.
Ah, la fuite des cerveaux ! (source Canard enchainé)

Publié dans Point de Vue...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article